vendredi 20 avril 2018

L'histoire des deux frères, complètement l'opposé l'un de l'autre.

Les deux frères ...




L'histoire des deux frères, complètement l'opposé l'un de l'autre,  






Cette histoire raconte la vie de deux frères complètement différents, l'un avait cette soif de connaissances, depuis sa naissance, le regard très éveillé, Il ne semblait pas être comme les autres enfants, il avait quelque chose de spécial, doté d'une très grande intelligence, il cherchait déjà à comprendre et à s'exprimer, ce n'est pas une grande surprise que cet enfant était surdoué pour apprendre les langages, avait une telle facilité à apprendre et cela dans tous les domaines. L'autre frère était moins présent, comme si toute son attention était portée ailleurs, toujours dans la lune, par contre il était doté lui aussi d'une très grande intelligence. Il ne s'intéressait pas des choses reliées à ce monde. Comment vous dire, il n'a pas eu besoin de faire beaucoup d'efforts pour parler pour se faire entendre. Un enfant sage, discret, respectueux, ses plus grands amis sont le silence, la nature, la paix. Il dégageait de cet enfant une aura bien spéciale, rien ne le perturbait, ne le dérangeait, C'est drôle ce que je vais vous dévoiler, il était le contraire de son frère, comme s'il n'avait rien à apprendre de ce monde, il détenait une connaissance autre, qui lui procurait cette paix, cette béatitude, son autre frère, avait une soif insatiable, d'une telle intensité, d'une telle curiosité, toujours le besoin de stimuler son mental, un enfant très perturbé, cherchant toujours l'attention, se sachant supérieur aux autres, voir l'ego démesuré, il avait ce grand besoin de se mettre devant la scène, le besoin de briller, d'épater la galerie et en mettre plein la vue.

Deux frères complètement différents, deux opposés, l'un dans sa plus grande prestation, à être dans l'interprétation du personnage et l'autre complètement effacé, se contentant d'être sans avoir le besoin d'être reconnus. Il y avait peu de relation entre ses deux frères, pourtant celui qui ne s'identifiait pas à ce monde, aimait son frère d'un pur amour, avec respect. Ce qui les séparait se trouvait être la vibration dans laquelle ils se trouvaient, l'un vibrait dans cette agitation du mental, soif insatiable, doté d'une curiosité maladive, à tout vouloir comprendre et prendre plaisir de démontrer sa grande connaissance. L'autre, étant dans une autre vibration, qui échappe à la grande majorité des êtres humains, il n'avait pas besoin d'acquérir la paix, il l'était, il n'avait pas besoin de prouver quoi que ce soit, il détenait cet état d'être, de béatitude, de plénitude, jamais il se préoccupait de quoi que ce soit, il disait que la source s'en occuperait, Il était la foi incarnée, rien ne le préoccupait, rien ne le déstabilisait, il était l'amour et le bonheur incarné, il aimait tout d'un même amour. On lui demandait ce qu'il aimerait faire plus tard, sa réponse était celle-ci. Pourquoi attendre à plus tard, je le fais déjà par ce que je suis en cet instant, un être libéré des souffrances de ce monde, de sa dualité, de son manque d'amour. Je n'attends rien de personne pour la simple raison que je suis déjà en paix, en parfaite harmonie, tout mon être reflète cet état d'être, cette lumière qui accepte et accueille tout d'un même amour.

On posa la question à son autre frère, à savoir qu'est-ce qu'il voudrait et aimerait faire plus tard. Il ne pouvait pas répondre pour la simple raison que rien ne lui donnait vraiment satisfaction, son plaisir était éphémère, toujours le besoin de surprendre les autres, de se montrer à la hauteur, de répondre aux attentes. En fait il n'aimait pas son frère pour la simple raison qu'il n'arrivait pas à se détendre, à se détacher de ce monde, du personnage qu'il s'était construit par son ego démesuré. La vraie vérité est celle-ci, il n'aimait pas son frère car il se détestait, son frère lui reflétait ce qu'il aurait voulu être, acquérir, c'était plus fort que lui, ce besoin de paraître, de se montrer supérieur, peu importe les connaissances qu'ils acquerraient, rien ne lui procurerait cette paix. Nous avons d'un côté un frère qui aimait son frère et cela sans aucune attente, d'un amour divin et de l'autre, un frère qui est possédé par son propre personnage, par sa propre création. Pourtant tous les deux vivaient dans le même monde, l'un avait compris sa relation avec Dieu, avec la création, ne faisant qu'un et en aimant tout d'un même amour et de l'autre, qui n'avait pas compris sa relation avec Dieu, avec toute la création, se servant de celle-ci pour rehausser son image, peu importe ce qu'il en coûte, un très fort prix à payer, ne trouvez-vous pas ? Voilà cette humble histoire, à vous de choisir quel frère vous ressemble le plus, Tout est en nous et nous sommes responsables de ce que nous devenons.

Qui que vous soyez, peu importe votre statut, nous sommes tous concernés, comment faire face à l'impardonnable ?




Qui que vous soyez, peu importe votre statut, nous sommes tous concernés, comment faire face à l'impardonnable ? 






Quelle que soit l'épreuve dont on fait face, qu'elle soit d'ordre physique, psychique, émotionnelle, qui touche un des corps subtils ou tous. Prendre cette expérience comme un tremplin à sa vraie nature divine. Pour être un diamant, cela demande du temps, de la patience, afin d'enlever les impuretés, polir et polir pour qu'il ne reste que la transparence, la clarté de l'esprit. Sache que mon amour est incommensurable, apportant ainsi la lumière appropriée pour t'aider dans cette tâche, afin de libérer l'esprit de toutes ces illusions qui en fait n'ont qu'un seul but, t'apporter cette réalisation du soi dans toute sa globalité. Ainsi l'un devient le tout, intégrant cette juste vérité. Nous sommes cette unité qui par ses propres choix de suivre cette route à travers l'esprit, d'intégrer en conscience cette globalité, de se libérer du un, en tant que personnage pour endosser le tout, par la transcendance, par la résurrection, par l'ascension de l'âme, retournant à la source première, originelle, là où tout est accomplie. Voilà ce que j'avais à vous dévoiler par notre lumière commune, par-delà des voiles et des illusions. Ne croyez pas être juste le personnage dans lequel vous vivez vos propres choix divins, tous suivent une route appropriée pour leur propre cheminement personnel et universel, dans un seul but, acquérir cette humble lumière, sagesse de l'esprit, que delà des illusions, des personnages et des histoires, croyances et peurs, là où réside l'essence de l'amour éternel.

Afin d'être l'instrument de la lumière de l'amour, en être à la fois l'ambassadeur, à la fois la source émettrice, Nous avons tous choisi un chemin propre à chacun, tel un caillou brut qui par les épreuves de la vie devient un diamant d'une telle transparence, d'une telle luminosité, clarté, ce qu'il en dégage de ce diamant n'est que le pur amour. Cette force qui illumine tout de sa présence, apportant à tout ce qui est, la lumière appropriée pour le dessin de chacun, l'aidant dans cette démarche de réalisation, afin que le caillou redevienne ce qui a toujours été un diamant, illuminant tout de son amour incommensurable.

mercredi 18 avril 2018

On me demande de donner plus d'explication sur l'ombre et la lumière


On me demande de donner plus d'explication sur l'ombre et la lumière. 




En fait celui qui se trouve dans l'ombre de la lumière n'arrive pas à tout percevoir, il se fie à son instinct, selon ses propres repères, il perçoit la réalité selon ce qu'il est en mesure d'intégrer. Alors que celui qui est dans la lumière, perçoit la réalité sans aucune ombre, tout est transparent, tout est clair, il n'y a aucune incompréhension. Il va sans dire que l'ombre est semblable à une école, l'école de la vie, l'école de l'illusion, celle des apparences. En fait celui qui se trouve dans l'ombre de sa lumière se trouve être confronté à sa propre image. Alors que celui qui est dans la lumière, ne se trouve pas confronté à celle-ci, il est à la fois la lumière, il en est la présence, quelle qu'en soit la manifestation, tout est que lumière.

Pourquoi l'homme ou la femme se trouve être confronté à leur propre création ? Simplement intégrer à travers cette illusion, discerner du vrai du faux. Encore là il faut savoir ce que sont le vrai et le faux. Prenons un exemple bien simple, il y a une forme inerte près de vous, tout ce qui avait de vie n'est plus, auparavant cette forme inerte avait en elle la vie, tout son être était animé de cette substance divine, qui permet à la forme de pouvoir vivre, de pouvoir interagir avec la réalité. Vous êtes cette forme animée par cette substance divine. La question est celle-ci, êtes-vous simplement la forme dans laquelle vous subsistez ou bien l'essence divine, cette substance céleste qui permet ce miracle de la vie ? En fait, vous n'êtes pas le personnage que vous croyez être, mais bien la source qui l'anime qui lui donne la vie. D'après-vous, d'après votre perception, compréhension, êtes-vous la forme dans laquelle la vie s'exprime ou bien l'essence de la vie qui permet à la forme de vivre ?

Alors pourquoi cette identification à la forme, à ce personnage inventé de vos propres histoires, de vos croyances et de vos peurs. Ne voyez-vous pas que cette substance divine, que cette essence est à l'origine de tout ce qui est. Comprenez-vous pourquoi l'origine de toute votre dualité, de tous vos maux, de votre mal-être, de votre perturbation mentale et émotionnelle ? Juste parce que vous croyez à la forme plutôt qu'à votre essence divine, la même qui est l'origine de tout ce qui est. L'homme ou la femme, ne réalise pas qu'ils sont responsables de leur état d'être, qu'ils en sont les créateurs, qu'ils n'ont pas compris, réalisés, qu'ils sont l'artisan de leur réalité. Trop pris par votre propre personnage, par vos histoires, par vos croyances et vos peurs, vous avez créé un monde à votre image, oubliant que tout provient de la même source de lumière. Comment sortir de cette ombre ? En reconnaissant que tout est UN, que tout provient de la même lumière, que tout est Dieu, cette substance, essence divine qui est à l'origine de tout. La lumière est que projection, qu'une illusion.

Pourquoi tout semble réel ? C'est simplement l'identification au personnage, à cet ego, à cette perception erronée, d'où vient toute cette confusion émotionnelle et mentale, oubliant ce qui est depuis toute éternité, la source émettrice, le verbe, Dieu dans toute sa manifestation qui anime toute vie, tout ce qui est. Posez-vous la question-ci, pourquoi vivez-vous cette dualité avec ce qui se présente comme étant votre réalité ? C'est simplement que vous êtes identifiés au personnage, à cet ego, au lieu d'endosser votre essence divine, celle qui rend l'illusion possible, qui crée tout et cela avant même de le demander. Comme je vous le disais tout est un, ne soyez plus dans l'ombre de votre lumière, celle qui est à l'origine de tout ce qui est, dimensions et univers inclus. L'ombre est simplement votre manque de clairvoyance quand toutes les réponses se trouvent en nous. Rien à chercher, nous avons déjà tout en soi, la lumière, pour le vivre, il faut simplement la choisir, être dans la lumière, en aimant tout d'un même amour, en ne donnant plus aucune importance au personnage, à l'ego et toutes les histoires, croyances et peurs qui y sont rattachées

mardi 17 avril 2018

Dis-moi mon Dieu, qui suis-je en réalité ?



Dis-moi mon Dieu, qui suis-je en réalité ?



Dis-moi mon Dieu, qui suis-je en réalité ? En fait, cela est tout à fait simple de répondre à ton questionnement. Tu es ce que je suis, quelle que soit ta conscience, tu me représentes en ce monde, en cette réalité, par contre, il n'en tient qu'à toi de le percevoir, de l'accepter, de l'intégrer, tant que tu restes identifié au personnage que tu crois être, tu es l'ombre de ce que je suis, de ce que tu es. En cet instant, je réponds à ta demande, à mettre toute la lumière afin d'éclairer ta conscience, qui fait face à sa propre illusion. Tu sais, tu as endossé tellement de personnages, que cela a laissé une trace, des mémoires des vies anciennes. Tout est juste, tout est parfait, il n'y a aucun hasard, tout reçoit la lumière appropriée, Il va sans dire que tant tu restes identifié aux personnages que tu as incarnés, tu restes accroché à ceux-ci, à toutes ses mémoires, pour la simple raison que tu leurs donnes une raison d'être, tant qu'elles ne sont pas libérées, tu traines dans ta conscience tout évènement de ce passé dans ton présent. Attendant qu'elles soient libérées, dissoutes de ton esprit. Pourquoi tant de personnes vivent cette dualité, c'est qu'ils sont prisonniers de leur propre identification que personnage qu'il croit être, ainsi que la longue liste des personnages qu'ils ont incarnée.
Pourquoi toute cette souffrance, toute cette misère, toute cette dualité omniprésente ? Comme je te le soulignais, tu es ma représentation dans cet ici et maintenant, ce que tu crois être, n'est qu'une illusion. En fait tout est ma représentation, tout est un, tout est lumière, il n'y a que moi, Dieu dans toute sa présence, dans toute sa gloire, dans toute sa manifestation, pourtant en cet instant, tu te demandes pourquoi cette dualité dans laquelle tu te trouves confronté, tu n'as pas encore saisi que quel que soit ce qui te perturbe en cet instant, quelle qu'en soit l'origine, tout est la résultante de ce que tu crois être. Pour la simple raison que tu t'identifies au personnage que tu crois être et ce que tu perçois n'est que ton reflet, tu vois d'autres personnages avec leurs histoires, leurs mémoires, leurs croyances, qu'en fait cela se trouve être ta propre création, tant que tu restes identifié au monde du personnage, tu en subis les conséquences, tu les alimentes par tes propres histoires, mémoires conflictuelles. Tant que ton esprit n'est pas en paix, il est vulnérable par toutes ces illusions.
Ne vois-tu pas que toute cette réalité est à l'image de ce que tu crois être . Quelle que soit l'origine de ton mal-être, de ta confusion, de ta colère, de ton incompréhension, tout provient de ta propre perception. Ne cherche pas la faute en ton prochain, sur les autres personnages, ils ne font que te dévoiler cette dualité qui se trouve en ton propre esprit et conscience. En fait, ils ne sont qu'une illusion, une projection, comme il en est pour toi-même. Je le dis, rien n'a quitté la source originelle, ce que vous êtes, n'est que ma propre projection dans la matière, l'ombre de ma lumière. Tant que vous restez sous l'emprise du personnage, vous restez dans cette illusion de vous-mêmes, dans cette ombre. Pourtant il vous suffit de sortir du personnage pour renaître à votre véritable nature divine et reconnaître que tout est lumière, que tout est un, que la paix vient de cette unité, de cette lumière libre de toute dualité. Tant qu'il persiste en votre âme et conscience, une quelconque mémoire, identification à ces illusions, vous ne pouvez pas percevoir la totalité de la lumière, de ce qui anime tout votre être. Tant que vous restez identifié au personnage que vous croyez être, vous recevez la lumière appropriée pour vous libérer. Tant et aussi longtemps que vous êtes dans l'ombre, vous vivez des scénarios, provoquant en tout votre être, cette discorde émotionnelle, jouant à la victime du personnage qui a oublié sa vraie nature divine, en se laissant prendre au jeu de celui-ci. Comme je vous le dis, vous n'êtes pas cette dualité, quel que soit le personnage, cela est une illusion de le croire, je suis cette présence, Dieu qui n'attend que votre éveil à votre je suis, qui n'a rien à voir avec les personnages. C'est en sortant du personnage que vous réalisez que tout est lumière, que tout est un, paix et amour.

dimanche 15 avril 2018

Que dire a celui qui ne sait pas qu'il est accompli.

Que dire à celui qui ne sait pas qu'il est accompli ?


La grande majorité des êtres humains ne savent pas qu'en fait, avant même d'être né en ce monde, c'est que nous sommes déjà accomplis. Pourquoi en est-il ainsi ? Avant même que la création soit créée, nous sommes tous unifiés, étant tous de la même lumière, Dieu, quel que soit son nom. Qui est à l'origine de toute la création. Qui anime toute la création, qui l'anime, qui orchestre tout ? Encore là, c'est Dieu, la source une. Pourquoi la source une, pour la simple raison que tout provient de la même lumière. En fait, l'homme est victime de ses croyances, voilà l'origine de la souffrance, des maux, dont souffrent toute l'humanité, oubliant sa vraie nature divine, de cet héritage divin, préférant être le personnage au lieu d'endosser sa véritable nature. Il est bon de savoir ce qui se passe en ce moment, une grande révolution intérieure, l'homme s'épurant de cette personnalité pour redevenir l'être divin, conscient de sa lumière, de son origine, comprenant avant d'être dans les croyances, s'identifiant au personnage, qu'il est avant toute chose, un être accompli. Il devait juste prendre connaissance du fait qu'il est un être accompli, qui n'a point besoin de s'identifier au personnage, à toutes les croyances, à toutes les histoires de celui-ci. Celui où celle qui se laisse prendre au jeu du personnage et des croyances, cet être n'a pas cette conscience d'être accompli, il se voit comme un être sur le chemin de l'apprentissage, ayant besoin d'acquérir la sagesse adéquate pour atteindre l'illumination.


Voilà la grande erreur de l'humanité, s'identifier en tant que personnage qu'il croit être, au lieu d'endosser sa vraie nature divine. Ainsi la grande majorité des êtres humains se laissent prendre au jeu du personnage, croyant qu'il est la forme, cette vie, au lieu d'en être le créateur de cette manifestation dans la matière, oubliant ce qu'il est vraiment, Dieu dans toute sa gloire. Combien de personnes seraient outrées d'entendre cette humble vérité. se laissant eux-mêmes convaincre par leurs croyances limitatives, préférant suivre aveuglément un être humain quelconque qui est lui-même sous l'influence, voire aveuglé par un enseignement donné. Pourtant il est dit que Dieu est en toute chose, qu'il est en toute la création, qu'il en est le créateur. L'homme oubliant sa vraie nature divine. au détriment du personnage qu'il croit être, la source de tout son mal être. Tant que vous n'intégrez pas cette humble vérité, vous vous condamnez à vivre comme étant un personnage dans votre propre pièce de théâtre, se racontant des histoires, responsable de tous vos maux. Alors que celui qui sait, qu'il est accompli, aime tout d'un même amour, reconnaissant la vraie nature de Dieu en toute la création et en tout ce qui est. Tant que vous jouez au personnage, vous ne percevez que votre propre reflet, croyances, histoires, mémoires incluses.

Tout est lumière, tout est un, peu importe ce qui se trame en votre vie, tout n'est que la résultante de votre propre création. Toute cette réalité ne fait que dévoiler votre propre illusion. Afin d'être en mesure de le vivre en paix, en harmonie, ressentir la paix en tout son être, laisser passer l'illusion, garder le focus en votre cœur, l'illusion n'est que de passage, par contre notre vraie nature est éternelle. Nous avons voulu en faire l'expérience et l'apprentissage, différencier ce qui appartient au personnage et ce qui nous définit en tant qu'être accomplies, la paix, le silence, être à l'écoute de son cœur et non se laisser prendre au jeu du mental et du personnage qu'il croit être, nous ne sommes pas l'illusion, mais bien ce qui la crée.

mardi 10 avril 2018

Comme une étoile filante ... Je transcende et traverse toute illusion, en laissant au passage, une trace de ma lumière.


Comme une étoile filante ... Je transcende et traverse toute illusion, en laissant au passage, une trace de ma lumière. 





Transcende ce monde, traverse-le comme si tu es une étoile filante, en fait tu n'es point de ce monde, tu es la lumière qui traverse l'éternité. Seul celui qui s'identifie, reste dans cette illusion. En fait tout est lumière, celui qui ne réussit pas à transcender, à traverser cette illusion, emprisonne son esprit, se prive de cette liberté déjà acquise. Tout est un, n'arrêtes-toi pas à l'illusion manifestée, traverse celle-ci avec tout ton amour et comme l'étoile filante en illuminant tout de ton passage. En fait c'est ta lumière qui illumine l'ombre et lui permet de voir la lumière.

Ne soit plus cette ombre, soit cette essence divine qui illumine tout de sa lumière et de son amour divin. En fait il n'y a ni mal, ni bien, cela appartient au personnage, l'ombre et non à la lumière. Tout est ton reflet, alors perçoit que la lumière et ne donne plus d'importance à l'illusion, à ce personnage que tu crois être. Que restera-t-il de ce personnage quand tu auras quitté ce monde, rien, juste une illusion, pour la simple raison c'est que ce qui anime tout ton être, continue son chemin d'éternité, en continuant à laisser sa trace de son passage.

Plusieurs ne comprennent pas cette notion, tout est un. Alors pourquoi continuer à alimenter cette illusion et s'identifier à toutes ces croyances, ces histoires et ces peurs, qui ne font que t'éloigner de ta lumière originelle, quand tout ce qui est, n'est que la propre projection mentale, tout est un. Ce monde a beaucoup à t'enseigner, simplement quand tu t'opposes à celui-ci, il n'est que ton propre reflet de ce qui se passe en ta propre conscience. Mais cela n'est qu'illusion, accueille et accepte tout d'un même amour, ne donne plus aucune importance à ce qui te dérange, cela appartient au personnage et non à cette lumière qui anime tout ton être. Quoique cette lumière t'apporte toujours la lumière appropriée pour te faire avancer, peu importe ce que tu crois être, tant et aussi longtemps que tu es dans l'ombre, elle te fera voir la lumière à suivre. 

dimanche 8 avril 2018

Frères et soeurs, montrons à tous le chemin de la liberté et du changement.


Frères et sœurs, montrons à tous le chemin de la liberté et du changement. 







Plusieurs cherchent la lumière afin de se libérer de leur état d'être.
Toi, qui es en train de lire ce message, il n'y a pas de hasard si en en cet instant, tu te retrouves à lire ce texte. Cela était prévu, voire orchestrer, n'as-tu point oublié que Dieu, que l'éternel, agit à travers toute sa création, afin de lui délivrer la lumière appropriée, dans un seul but, te permettre de voir ce qu'il y a de plus divin en ton propre cœur, en ta propre conscience. Parlons de ton état d'être, quelle que soit ta souffrance, quelle que soit qui te perturbe, qui te dérange, qui fait que tu te sentes dans cet état d'être. tout ce qui t'arrive, n'est que le fruit de tes propres actions. Tu vas me dire que tu te sens pas concerné de ce qui e passe dans le monde, de toutes ces guerres, de toutes ces injustices faites à tous les êtres humains, à toute la nature, au monde minéral, végétal et animal. Tu te sens concerné à tes propres problèmes, en fait tu es confronté à ta conscience. Tu aimerais te sentir libérer, te sentir bien, sans aucune préoccupation, sans aucune confrontation à qui ou quoi que ce soit, ne plus te battre pour tes convictions, ne plus combler aucune attente de laquelle ou de quoi que ce soit.


En fait tu réalises que ce monde te reflète le désordre qui se trouve en ton âme et conscience. Tu aimerais bien en finir, ne plus à te justifier, ne plus être sous la domination de ce monde, de ces règles et lois. Voilà pourquoi tu cherches désespérément cette lumière. Tu réalises que les religions n'apportent pas la paix, mais la division, tu réalises que tu es pris dans un tourbillon, quoi que tu fasses, il n'y a pas de porte de sortie, tu n'arrives pas à consolider ce désordre, afin d'y mettre la paix, d'instaurer en ton âme, cette plénitude, cette béatitude. Tu te demandes pourquoi de ta venue en ce monde, ce n'est sûrement pas pour vivre ce désordre, cette dualité, la seule chose que tu désires, c'est de te sentir bien, de vivre une saine relation avec toute la création, que ton corps puisse être en paix, ainsi que ta conscience, ainsi que tout ton être. Pourtant tu as tout essayé pour t'intégrer dans ce monde, suivre les règles, suivre les lois, faire en sorte de te démarquer, quel que soit le domaine ou tu as essayé d'être performant, est-ce que cela t'a aidé à avoir bonne conscience. Peu importe ce que tu es en cet instant, peu importe tes qualifications, les questions sont : As-tu trouvé la lumière appropriée pour te sentir bien dans tous les domaines de ta vie ? As-tu trouvé la paix dans ta conscience ? As-tu touché ta vraie nature divine ? As-tu pu te libérer des croyances et des peurs de ce monde ? As-tu pu te libérer de toute cette dualité ? Pourquoi en cet instant de ton existence, tu n'arrives pas à trouver cette paix intérieure ? Cette paix si fragile, pour la simple raison que tu n'es point différent de ce qui se trame dans ce monde, dans ton monde et dans toute cette création. Tu essaies par tous les moyens de te maintenir la tête hors de l'eau, de tout ce cafouillage, de tout ce désordre.

Tu réalises que la vie est difficile, par chance il y a ces beaux moments qui t'aident à te maintenir et ainsi poursuivre ta route. Comme je le disais dans les messages précédents, pourquoi l'être vit toute cette souffrance, qu'il sent et ressent tout ce mal-être, qu'il n'est pas indifférent à toute cette dualité ? Il cherche en vain des personnes de confiance, des amis sincères et honnêtes, des gens sur qui il peut avoir confiance pour lui démontrer que la vie vaut la peine d'être vécue et cela quelle qu'en soit la réalité ? En fait, toi, cher frère ou soeur, ce que tu recherches dans ce monde, n'est rien d'autre que le vrai amour, un amour qui ne juge point, ni ne condamne, qui accepte et accueille tout d'un même amour, voilà la lumière que tu cherches. Tu crois peut-être la trouver à l'extérieur de toi-même . Même si tu la trouves, est-ce nécessaire pour te réaliser, te le fait vivre, de changer ton état d'être ou cela éveille en toi de la jalousie, de l'envie pour la simple raison que tu ne le vis pas encore. Je vais te dévoiler cette grande vérité, ce que tu cherches mon frère, ma soeur, ne peut être trouvé qu'en toi-même, ce que tu vois qui parvient de l'extérieur n'est qu'en fait une projection, une manifestation de cette lumière. Ne savais-tu pas que tout est lumière, que tout est un ?

Le fait de croire en ton personnage, de ce qui te définit en tant qu'être humain, fait de toi ce que tu crois et penses être, ta conscience n'est que la résultante de ce désordre mental, ce conditionnement a fait de toi ce que tu crois et penses être, tant que tu y croiras, tu te condamnes à le vivre. Quel est ton vrai but dans cette vie ? Ce n'est surement pas à continuer à alimenter cette dualité, à recréer cette réalité. Il est vrai que tu te sens impuissant à changer ce monde. Tant que tu sentiras cette incapacité de le faire, tu ne pourras rien changer. Pourquoi cette incapacité, d'où vient-elle ? Cela vient de ton conditionnement à être ce personnage que tu crois être, à toutes ces histoires qui y sont rattachées, tu y crois avec tant de conviction, que tu ne réalises pas que tu en serait le créateur. Juste parce que tu crois être le personnage plutôt à ce que tu es réellement. Ce n'est pas les autres personnages qui te le diront, pour la simple raison qu'ils sont eux aussi dans cette identification, à e raconter les mêmes histoires, les mêmes souffrances, les mêmes croyances, les mêmes peurs, et se dire qu'ils ne peuvent rien faire pour changer ce monde. Continuons à te dévoiler ta vraie nature divine, loin d'être de ce que tu crois être, ais tu comprendras qu'en fait ce sont tes croyances, tes pensées qui font de toi ce que tu es en cet instant, qui te défini, qui contribue à ton désordre mental.

Comme je te le disais, tout est un, tout provient de la même source de lumière, ta réalité de ce que tu crois et penses être, ce monde en est que la projection, tes propres limitations. En fait ce que tu vois et perçois n'est que ton propre reflet. Tu vas sans doute dire que tu n'as rien à voir avec ce monde, cet univers. Tu crois sans doute que la faute de ce que tu vis, vient de l'extérieur, de tous ses autres personnages. Et c'est là que tu n'as pas réalisé l'ampleur de l'unité, tout est un, tant et aussi longtemps que ta conscience, que ton âme, que tu restes identifié à toute cette illusion, tu te condamnes à le vivre pour la simple raison que ce désordre est né dans ton esprit, dans ta conscience et ce que tu perçois en est la conséquence. Pas évident de comprendre que tout est lié, que quelle que soit la pièce du puzzle, tout se tient, qu'en fait il n'y a rien de plus petit ou de plus grand, car tout compose la même réalité. Celle-ci diffère selon notre niveau de conscience acquise, ce monde, cette création n'est qu'une illusion parmi tant d'autres, l'important est de réaliser que tout est la manifestation de son propre esprit, la forme n'est que le véhicule, n'est que la résultante face à à propre création. Comme je le disais tout est un, tout est notre reflet, c'est dans la façon de le voir, de percevoir qu'on est en mesure de se libérer du personnage et ainsi de toutes les histoires qui y sont rattachées.

Tous peuvent se sentir concerné à toute cette souffrance, à tous ces maux, à toute cette dualité. à toutes ces injustices, à toutes ces guerres, qu'elles soient politiques ou autres, tout ce désordre confirme ce qui se passe en chacun, à tous ceux qui croient être le personnage, oubliant du fait leur vraie nature divine, oubliant qu'ils sont les créateurs de cette réalité. Que la seule sortie possible c'est d'endosser sa vraie nature divine et apporter le changement intérieur afin de mettre fin à ce désordre mental, émotionnel, universel, en se réappropriant notre vraie nature divine et ainsi tout accueillir d'un même amour, n'alimentant plus la dualité, ce désordre, en lui redonnant la lumière appropriée par simplement notre présence dans ce monde, dans cet univers, à tous et à chacun, en dévoilant notre vraie nature divine, notre relation d'unité avec tout ce qui est, en dévoilant la lumière de l'amour, celle qui unifie tout en un, celle qui ne donne aucune importance à ce qui appartient au monde des personnages ainsi à toutes ces histoires. C'est ainsi de vivre en parfaite harmonie, en laissant la lumière de Dieu, être dévoilé et partagé à tout ce qui est.

N'ayez aucune peine envers nos frères et sœurs du monde minéral, végétal et animal, ils font partie de notre création, ils sont une part de nous-mêmes, tout est un. Prenez cela comme étant un processus divin, nécessaire à acquérir la lumière pour ainsi à votre tour de la partager en toute simplicité, en toute humilité. En reprenant votre vraie pouvoir de création, votre vraie nature divine, votre connexion avec l'être suprême, Dieu, qui n'est que votre propre essence originelle. Toi, mon frère, ma soeur, tu ne pouvais pas le savoir, pour la simple raison que le personnage que tu croyais être pris toute la place en votre conscience et que celle-ci par ce désordre vous renvoyait votre propre erreur de jugement. Voilà chers frères et sœurs notre vraie lumière, cette essence originelle, Dieu qui coule en chacun, en tout ce qui est. Laissons le personnage à César, à tous ceux qui y croient et montrons leur le chemin de la renaissance afin qu'eux aussi se libère et trouve cette lumière commune afin de se libérer de cette illusion, de ce désordre qui est né de l'esprit.

mercredi 4 avril 2018

On m'a demandé de parler de la lumière. Qu'on se le dise, tout est un, tout est lumière.


On m'a demandé de parler de la lumière, qu'on se le dise, tout est un et lumière.



On m'a demandé de parler de la lumière. En fait qu'est-ce que la lumière ? À vrai dire, tout est lumière, quelle que soit notre relation avec l'univers, avec tout ce qui la compose, quelle qu'en soit l'illusion, tout est lumière. En tant que conscience qui prend forme dans la matière, dans cet espace-temps, contenant aussi bien le passé, présent et futur, qui n'est que l'ici et maintenant, la suite d'une longue aventure, qui n'a ni commencement, ni fin. En tant que conscience unifiée à tout ce qui est, nous croyons en tant que personnage être séparé de la lumière. Croyant que nous recevons la lumière des anges, des archanges, des maîtres ascensionnés ou autres entités divines. Quelle que soit l'origine de cette lumière, quelle qu'en soit sa dimension, sa constellation, son origine, tout fait partie d'une même source de lumière, tout est un. En tant que conscience unifiée, nous ne sommes pas séparés du reste, ce que nous percevons, ce que nous recevons, ce que nous partageons, ce que nous récoltons, tout se trouve être la même lumière.

Nous sommes à la fois l'expression de l'un, de Dieu, de la lumière toute entière. Ce qui vous ne permettez pas de le réaliser, c'est que vous êtes identifié au personnage que vous croyez être, selon votre conscience acquise, vous adhérez à des croyances, à des histoires, à des personnages qui ont marqué par leur présence cette création. Des références, mais en fait, tout vient de la même source de lumière. Le fait de croire à votre personnage et à ses limitations, vous ne voyez pas l'ensemble, vous ne percevez que la pointe de l'iceberg. Il est temps de prendre conscience de votre vraie valeur, de votre véritable nature divine. Loin d'être que le personnage que vous croyez être avec ses limitations, vous êtes, nous sommes la lumière qui englobe tout. C'est que pour le comprendre, celle-ci a voulu le vivre dans la forme et ainsi en faire l'apprentissage et l'expérience. Tant que vous ne voyez que la pointe de l'iceberg, vous oubliez le reste, le fait que tout est lumière, que tout est votre propre reflet. C'est ainsi que la source originelle, Dieu a décidé de se manifester dans toute cette manifestation de la vie et cela quelle qu'en soit la forme, sa diversité, peu importe son origine.

Qu'on se le dise, il n'y a pas personne de plus grand ou de plus petit, quelle qu'en soit la manifestation de la lumière, qu'elle qu'en soit son origine, tout est un. prenez en conscience, nous ne sommes pas juste le personnage avec les histoires, les croyances et les peurs. Peu importe ce que vous pensez et croyez être par rapport au reste de la création. L'illusion est de croire qu'il y a plus grand que soi ou plus petit, je ne le dirai jamais assez, tout est un. Alors arrêter de vous plaindre, de dire que celui-ci est plus grand que vous, que celui-là est comme ceci et comme cela. Tout est un, c'est simplement votre regard limitatif qui vous fait réagir de la sorte, tout est lumière, tout en est sa manifestation.

Il n'y a rien qui a quitté la source originelle, ce que nous percevons dans la matière, dans l'espace-temps, dans cet ici et maintenant, n'est rien d'autre que notre propre perception de ladite réalité. cela est une illusion, tout pour nous faire croire que nous en sommes les personnages, les histoires, les mémoires. Ne cherchez pas l'origine de la dualité, elle se trouve dans chacune des consciences unifiées qui n'ont pas encore réalisé que tout est lumière et que l'ombre se trouve être cette illusion dans laquelle se trouve leur conscience à croire à toutes ces croyances, à toutes ces histoires. Pourquoi ressentez-vous un mal-être quelconque, c'est que vous restez englué dans votre personnage et à toutes les histoires qui y sont rattachées. Il est si facile de vivre la paix en tout son être, quand l'être sort du personnage et ne s'identifie plus à aucune histoire et prend conscience que tout est lumière. Quelle délivrance, quelle libération, quand l'être se donne comme présent cette pure vérité.

N'oubliez pas, quelle que soit votre perception, quel que soit votre regard, quelle que soit la façon que vous vivez avec la création, tout est un, tout est votre propre reflet. Quel que soit l'état d'être que vous êtes en cet instant, c'est que la conséquence de votre propre perception de ce que vous croyez être. Tout est un et lumière.  Réalisez que vous n'êtes pas simplement le personnage que vous croyez être, mais la totalité de l'illusion. En fait rien n'a quitté la source originelle, tout est Dieu, tout est Un.